Le papier du mois de septembre

Le papier du mois de septembre

2
PARTAGER

Chaque début de mois, retour dans un court éditorial sur le ou les événements marquants du mois passé. Pour cette deuxième édition, retour sur les premières critiques émises envers les éditeurs/développeurs, principalement Blizzard et Riot à propos des problèmes causés par ce concept de « circuit unique officiel ». Mais pas que.

Avant toute chose, retour sur le mois d’août coté IEWT, un mois qui s’avère particulièrement encourageant pour la suite : une grosse vingtaine de publications plus ou moins longues de la part de 7 contributeurs (LaPauseClope, Semrodia, lepolac, gOrdi, Cnd, Aks et moi-même) que je souhaite ici remercier pour leurs articles. Je souhaite également remercier les quelques milliers de personnes qui se sont perdues sur les internets pour finalement arriver sur les pages supersoniques de ce blog. Cette augmentation du nombre de contributeurs va permettre de mettre en place des collaborations, afin d’écrire des articles plus complexes, plus longs, et on l’espère toujours intéressants pour vous, lecteurs.

L’idée, dans les mois à venir, va être de perdurer dans cette idée de publier des articles de fond, c’est la raison d’être de ce blog. Il y aura probablement dans les prochains mois une diversification des supports, du moins, on y travaille. Et dans le genre « différent », je rappelle que quelques-unes des personnes qui gravitent autour de ce blog seront dans Paris vendredi soir (6/09) pour la troisième édition de l’esportBYOC, le fameux apéro « Bring Your Own Charcuterie » (pour lequel voici la page facebook et la page event) qui abandonne le canal St Martin pour la pelouse de Bercy.

Ce week-end, nous avons eu droit à la première partie des deux week-ends des finales MFJV. Nous en avions parlé à la mi-juillet, lorsque les Masters avaient annoncé le lieu des finales, à savoir au Futuroscope / sur le net au showroom LDLC. Et une fois de plus, nous avons pu nous rendre compte que ce lieu que nous avions surnommé « l’arche de Noé du sport électronique » rend bien des services ces derniers mois. Il nous aura permis de voir une superbe finale sur CSGO qui a opposé dans un match en 3 maps les VeryGames aux Mystik (qui comptaient dans leurs rangs des vieux de la vieille avec HaRtS et ioRek). Le week-end prochain, on remet ça, mais sur LoL et SC2, toujours au même endroit.

Enfin, nous en arrivons au sujet qui aurait du être développé dans cet édito, c’est à dire les critiques qui ont émergé ces dernières semaines, principalement contre Blizzard et ses WCS. Celui qui a allumé la mèche est Geoff « iNcontroL » Robinson, via ce papier sur Reddit. Il est le premier à dire ce qu’un nombre croissant de personnes pense, si la reprise en main des scènes esport par leurs éditeurs (en l’occurrence ici Blizzard sur SC2, mais valable aussi pour Riot et Valve) apporte un bon nombre d’avantages, il cause également d’énormes problèmes. La critique ne peut pas se poser sur la qualité des événements produits, puisque les entreprises respectives jouent leur image de marque auprès des joueurs, elles qui contrôlent désormais tout ce qui touche au jeu, du développement à la scène esport. En revanche le non-cloisonnement géographiques des joueurs SC2, le manque de diversité dans la représentation des joueurs et des équipes et bien d’autres points posent problème.

A une moindre échelle, sur ce blog, c’est Alban « Semrodia » Chaubert, ancien manager de l’équipe Eclypsia.LoL qui s’est exprimé sur le sujet, dans un article intitulé « LCS, mort aux absents » que vous pouvez toujours lire par ici. Il y parlait entre autres du problème de ces équipes hors du « top 8 » et du manque de renouvellement dans ces joueurs et ces équipes sous contrat.

Et si je précise que ce sujet aurait du (ou pu) être développé, c’est qu’il le sera, mais plus tard, et probablement dans le cadre d’une collaboration entre plusieurs rédacteurs. Restez donc à l’affût. Et restez doublement à l’affût car d’autres articles sont actuellement en préparation.

En attendant les prochains articles, vous pouvez toujours suivre IEWT via le compte twitter et la page facebook. To be continued. :)

2 COMMENTAIRES

  1. « Le fameux apéro « Bring Your Own Charcuterie » (pour lequel voici la page facebook et la page event) qui abandonne le canal St Martin pour la pelouse de Bercy. »

    VICTOIRE, Victoire ! Terminé les trottoirs, maintenant c’est de la pelouse ! Youhou ! Je vais me démerder pour venir avant la fin de l’année.

    Sinon bon mois d’Aout en effet, c’était agréable à lire et j’adore des caricatures de LPC.
    J’attends toujours un article de Shrapn3ls :p

REPONDRE